Un médecin    Un service    Sur le site

Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
Centre hospitalier universitaire
SOINS - ENSEIGNEMENT - RECHERCHEde Nîmes
Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
ACCÈS | CONTACT
FAIRE UN DON
L'INSTITUTION
TRAVAILLER AU CHU
UN SERVICE ?
UN MÉDECIN ?
RECHERCHER

Le 10e Forum infirmier du CHU : une édition gagnante

Le jeudi 5 avril s’est tenue la 10e édition du Forum infirmier organisée par le CHU de Nîmes à l’attention des infirmie(è)r(e)s et étudiants en soins infirmiers. À cette occasion, la thématique « Usagers-soignants : un partenariat gagnant » a maillé les échanges et les débats de cette journée très appréciée des participants.

Une thématique d’actualité

L’évolution de la société, un meilleur accès à l’information, une plus grande prise en considération de la personne soignée dans sa globalité ont entraîné, depuis plusieurs années, un changement de paradigme dans la relation soignant-soigné. Depuis 2002, l’arsenal législatif n’a, du reste, cessé de renforcer la place des « patients » - devenus « usagers » - au sein du système de santé.
En effet, aujourd’hui, les représentants de malades peuvent faire entendre leurs voix auprès des décideurs hospitaliers, notamment en participant à la Commission des usagers (CDU) dans laquelle sont analysés des dysfonctionnements entre familles, patients et soignants. Ils participent aussi à des commissions telles que le Comité de lutte contre la douleur (CLUD). Ce changement de posture (de patient « passif » à usager « actif ») entraîne des modifications dans la relation du soignant au soigné, impactant de facto l’exercice professionnel des Infirmie(è)r(e)s diplômé(e)s d’État (IDE). En effet, le nouvel environnement de travail ainsi créé amène les professionnels de santé à trouver de nouveaux repères et à adapter leur savoir-faire, tout en étant à l’écoute des patients.

Le protocole Asalée à la loupe

Les conférences plénières de la matinée ont ainsi pu mettre en relief, grâce à la diversité des intervenants soignants et usagers, les dispositifs déjà mis en place et les perspectives qui se dégagent.
Ainsi, l’IDE libérale Anne Bramaud de Boucheron et l’un de ses patients, souffrant d’un diabète de type 2, ont pu présenter le protocole Asalée, offrant là un regard croisé soignant/patient intéressant. Ce dispositif permet une prise en charge du patient, en équipe, entre le médecin généraliste et l’IDE.
Cette dernière reçoit le patient en consultation, convient avec lui du suivi en ETP (Éducation thérapeutique du patient) et réalise une évaluation de chaque consultation avec un compte rendu.
« Le suivi régulier avec une IDE dédiée est rassurant et m’a permis d’apprendre beaucoup sur mon diabète, notamment en termes de nutrition et d’alimentation. J’ai pu perdre ainsi 40 kilos », a précisé, satisfait, le patient.

La relation de soins : le regard de l’usager

Le témoignage de Jean-Christophe Parisot de Bayard, dont la pathologie le place en position de très grande dépendance, a offert un point de vue « de l’intérieur » qui a suscité de nombreuses réactions de la part des participants.
M. Parisot de Bayard a abordé, entre autres, les notions de bienveillance, de juste présence du soignant et non de juste distance tout en insistant sur la nécessité de valoriser les relations humaines.

« C’est très intéressant d’avoir la vision ‘de l’autre côté’. Cela me permet de m’interroger sur mes pratiques quotidiennes » a commenté une IDE à la suite de l’intervention.

La présentation de Clara de Bort, Directrice d'établissement, « Soigner avec le soigné » a également retenu toute l’attention de l’assistance et les ateliers de l’après-midi avec un patient expert, acteur en ETP, puis la mission de coordination pour l’IDE en oncologie ont été riches d’enseignement.

 
Viadeo Partager
Viadeo Partager
  • Partenariats


Le CHU de Nîmes est membre de MUSE (Montpellier Université d'Excellence)

Le CHU soutient la candidature de Nîmes au patrimoine mondial de l'Unesco

Les associations présentes au CHU de Nîmes