Un médecin    Un service    Sur le site

Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
Centre hospitalier universitaire
SOINS - ENSEIGNEMENT - RECHERCHEde Nîmes
Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
ACCÈS | CONTACT
FAIRE UN DON
L'INSTITUTION
TRAVAILLER AU CHU
UN SERVICE ?
UN MÉDECIN ?
RECHERCHER

Semaine nationale du diabète

Tabac, alcool, alimentation, sédentarité...Pour prévenir le diabète, vivez équilibré.

Qu'est-ce que le diabète ?

Ne laissez pas le diabète détériorer votre santé

Le diabète se caractérise par un taux de glucose (sucre) trop élevé dans le sang : une hyperglycémie liée à un mauvais fonctionnement du pancréas. Non dépistée ou mal contrôlée, l’hyperglycémie du diabète endommage les vaisseaux sanguins et les nerfs, ce qui peut mener à de graves complications : cécité, insuffi sance rénale, maladies cardiovasculaires ou amputation. Sans prise en charge, les conséquences du diabète participent à diminuer l’espérance de vie. Aujourd’hui, plus de 3 millions de Français en sont atteints.

Deux formes de diabète

Le diabète de type 1 est une forme précoce, symptomatique, au diagnostic rapide

Elle se manifeste souvent dès le plus jeune âge. Le pancréas est dans l’impossibilité totale de produire l’insuline, l’hormone qui régule l’utilisation du sucre par le corps. Ses symptômes invalidants déterminent un traitement d’urgence immédiat. Le traitement par insuline est indispensable à la vie des malades.

Le diabète de type 2, un diabète qui vit caché

Le diabète de type 2 est la forme la plus répandue et apparaît généralement après 40 ans, il peut être méconnu pendant plusieurs années. La maladie est favorisée par une baisse de sensibilité des cellules à l’insuline (on parle d’insulinorésistance), voire un défi cit de sécrétion d’insuline (insulinopénie).

Il existe une prédisposition génétique au diabète de type 2, mais qui ne peut expliquer à elle seule la survenue de la maladie. Une alimentation trop riche ou déséquilibrée, la sédentarité, le surpoids et l’obésité, augmentent le risque de développer la maladie. Il existe probablement d’autres facteurs environnementaux.

Le traitement de référence du diabète de type 2 est la modifi cation des habitudes de vie : une perte de poids, quand elle est nécessaire, une activité physique régulière et une alimentation équilibrée peuvent être suffisants pour contrôler la glycémie dans un premier temps. En seconde intention, la prise de médicaments antidiabétiques est souvent nécessaire pour maîtriser la glycémie.

1,26 g/l à jeun

Un diabète est avéré lorsqu’à deux reprises le taux de sucre dans le sang est supérieur ou égal à 1,26 g/l.

Définition du diabète selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

Vos repères pour mieux manger

  • Fruits et légumes : au moins 5 par jour
  • Produits laitiers : 3 par jour (3-4 pour les enfants ou les adolescents)
  • Féculents : à chaque repas et selon l’appétit
  • Viande, poisson, oeuf : 1 à 2 fois par jour
  • Matières grasses : à limiter
  • Produits sucrés : à limiter
  • Sel : à limiter
  • Eau : à volonté pendant et entre les repas

Vos repères pour bouger plus

  • Marcher rapidement, monter des escaliers, faire du ménage, jardiner, aller chercher les enfants à l’école à pied, faire une balade en famille, aller chercher le pain à vélo plutôt qu’en voiture…
  • L’équivalent d’au moins 30 minutes de marche rapide par jour permet de diminuer le risque de développer un diabète de type 2.

Vos repères pour consommer moins

 

Flyer Association française des diabétiques du Gard (AFD30) à télécharger

Flyer + Quiz d'évaluation au diabète à télécharger

 
  • Partenariats


Le CHU de Nîmes est membre de MUSE (Montpellier Université d'Excellence)

Les associations présentes au CHU de Nîmes